Les non-dits familiaux

Les non-dits familiaux

 

Dans beaucoup de familles, des secrets sont bien cachés, sans penser aux conséquences pour les générations futures. Ce sont les non-dits.

 

Les personnes préfèrent mourir sans dévoiler leurs plus sombres secrets. Les dévoilés, c’est d’abord avoir peur de ne plus être aimé, mais aussi de ne pas vouloir faire face à la vérité pour ne pas souffrir…

Toujours le regard des autres qui priment au détriment de son propre intérieur, sa paix et de celle de ses progénitures.

 

Et combien de personnes se sont confiées à des proches en leur faisant promettre de ne jamais rien dire. Un supplice pour eux, et cette culpabilité de porter un tel secret va s’imprimer dans leurs énergies qui seront également transmis à la descendance. Pour quelle raison ? Par devoir de loyauté vis à vis des ancêtres, des amies, de la famille…

 

 

Les émotions non exprimées s’impriment

 

Cependant, la souffrance non exprimée s’imprime à un moment donné par l’intermédiaire du corps ou du psychique. Un traumatisme qui va poursuivre les descendants, d’une manière ou d’une autre, jusqu’à ce qu’une de ces personnes se libère, libère la lignée.

 

Ce phénomène porte un nom :

Transgénérationnelle fantôme.

 

Méditez sur cette phrase :

Le secret de famille détruit les générations futures.

 

Voulez-vous vivre dans votre souffrance le restant de votre vie ? Souffrir physiquement ou/et mentalement ?

 

Cependant, sachez le, vous ne serez pas la seule personne à en pâtir. Nos décisions ont des conséquences, “positives” ou “négatives”.

 

Votre traumatisme s’imprime dans vos énergies qui se transmet aux générations futures.

 

Voulez-vous réellement être responsable des traumatismes de vos descendants (vos enfants, petits enfants etc) ?

Souhaitez-vous rester encore dans votre silence ? Ce silence que subissent ensuite les descendants ?

Ce silence vibre, ce silence est également une énergie, ce silence porte une information, l’information qui n’a pas été exprimée par la parole et donc non libérée.

 

Je ne cherche pas à faire culpabiliser, ce n’est pas le but, par contre vous devez connaître les conséquences de votre comportement sur vous mais également sur vos descendants ainsi que pour ceux qui partagent ce secret.

 

 

Les enfants porteurs du secret

 

Un enfant peut naître avec un traumatisme qui ne lui appartient pas, et vivre avec toute sa vie sans comprendre pourquoi.

 

Ce phénomène est nommé traumatisme fantôme.

 

Naturellement, les enfants ne sont pas les seuls concernés, les adultes également. Ces derniers ont été enfants, ne l’oublions pas… Et si le traumatisme n’a pas été libéré enfant, alors il sera toujours là étant adulte jusqu’à ce qu’il soit libéré ou non.

 

Pour calmer les maux du corps ou du psychique, la personne doit entendre les mots, les paroles et ce en conscience, mais également comprendre pourquoi son corps se rebelle, quelle message veut-il passer, et modifier son regard sur la Vie, les événements…

 

Les mots guérissent les maux.

 

Vous êtes fait d’énergies qui transportent des informations, venant de vos pensées, de vos mots, de vos émotions et de vos actes.

 

Vous attirez ce que vous portez.

Vous attirez ce que vous vibrez.

 

Quand vous vivez des situations très difficiles, qui vous touchent, le niveau émotionnel peut vite s’élever. Vous émettez des émotions sombres qui vous font souffrir.

La souffrance devenant ingérable, vous avez préféré l’enfouir en vous.

Vous avez donc gardé les informations dans vos énergies venant de ces émotions.

Vous avez fait le choix inconscient de garder vos souffrances ; vous en imprégnez, au lieu de vous en libérer.

 

Au bout d’un moment, votre corps réagit. Pourquoi ? Parce qu’un trop plein d’informations sombres est en lui, dans vos énergies, un malaise que vous lui infligez. C’est là que les maladies apparaissent, qu’un appel au secours peut venir de l’extérieur… pour que vous réagissiez. Vos énergies, votre corps vous préviennent qu’il est temps de vous reconnecter à vous-mêmes, de vous écouter, de vous respecter et surtout de vous aimer, non pas votre mental ni l’ego, mais votre cœur, votre être, votre âme.

 

 

Comment se libérer ?

 

Garder un secret, c’est très lourd, surtout si cela concerne d’autres personnes.

 

La peur du qu’en-dira-t-on…

La peur du jugement…

La peur de…

 

Et se taire apporte une émotion de culpabilité qui vous ronge, un sentiment de regrets et de remords.

 

Vous vous jugez d’avoir fait un choix que vous n’acceptez pas, avec lequel vous n’êtes pas en accord.

 

Ce choix fait parti de la dualité.

 

Vous êtes dans des vibrations basses et vous n’êtes pas connectés à votre âme, qui vous êtes. 

Vous ne pouvez pas l’entendre, ni l’écouter.

Si cela était le cas, vous sauriez, aucun doute.

 

Se libérer de la culpabilité, il faut tout d’abord SE pardonner, et s’aimer.

C’est un chemin qui souvent est très difficile, parce que vous ne savez pas comment faire.

 

Vous pouvez vous faire accompagner par un thérapeute. 

 

Plus vous lutterez, plus ce sera long et douloureux. 

Plus la souffrance vous envahira, plus votre corps vous parlera à travers des maladies physiques ou psychiques.



Sandrine Lémant Lumière

L’Amour de Soi

Auteure du Recueil de poèmes “Petits Peau-aime de la Vie

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site : lamourdesoi-boutique.com




Les non-dits familiaux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *