L’Ecoute…

 

Samedi 9 Octobre 2010 :

Je suis Allongée, c’est tôt le matin… Enfin disons que je fais la grasse matinée. Christ arrive. Jésus ou Jéshua serait plus exact car c’est ainsi qu’il se présente, sous cet aspect là.

Veux tu que je te raconte une histoire Pitchoune ?

Ah de bon matin, au chaud sous la couette, Oui, Oui…

Là, je ressens une forte énergie et je suis prévenue. Ici tu ne poses pas de question, tu devras Ecouter… Je ressens l’Amour ET la Fermeté très fortement…

Mais si certaines questions me viennent ?

Ne les pose qu’à la fin, en cours de route je m’arrêterais et nous ne reprendrons que plus tard…

Je Sais que cela n’est pas pour rien, c’est très puissant… Il m’a déjà fait ça stopper en cours et reprendre le lendemain… J’ai quelque chose à comprendre manifestement…

L’écoute…

Voilà je vous met l’histoire répétée pour Vous, une fois que je me suis mise devant le Pc…

Tout le long, quand j’étais dans le lit la première fois, il y avait des visions, nous étions parfois comme au dessus de cette forêt ou du village, mais je n’ai osé couper pour les écrire, je crois qu’il y a juste ce qui est Utile à Chacun, et que chaque Personne aura ses propres Ressentis, Compréhensions, Visions etc…

VousÊtes accompagné(e)s à chaque Instant…

L’Histoire :

A l’Orée d’un bois se trouve assise une jeune femme… Les genoux repliés sur sa poitrine, appuyée contre un arbre, elle pleure et prie à Dieu : « Je ne veux pas me marier avec Lui, je ne veux pas, pourquoi ? Pourquoi Seigneur me pousser ainsi dans les bras d’un Être que je ne souhaite pas »…

Le mariage est pour demain…

Le vent se met à soufffler, les feuilles tremblent et la pluie tombe…

« Pardon, Pardon Seigneur de t’avoir offensé, bien grâce m’est faite de pouvoir me rendre Femme d’un Epoux »…

Mais ma Soeur le vent te dis Je t’Aime, la Pluie te Bénis, les feuilles tressaillent de Joie…

Tiens qu’est ce cela ? Elle voit comme un petit lutin qui disparait aussitôt… Elle se retourne mais plus rien… Un ange se place derrière elle, puis une fée… Tous disparaissent à l’instant où la Peur remplace l’Abandon… (pas de mot, juste des visions et une forte présence)

Voici qu’une Grande lumière vient maintenant sur Elle pour l’apaiser… « Ne crains pas »…

L’Ange se place devant elle : « Que souhaites tu ? »

« Je ne veux pas l’épouser »

Je t’ai demandé précisément « Que souhaites tu ? »

Ce que je veux ? Moi ?

Oui, ce que tu désires Toi !

Je… Heu… Je ne sais pas… Je ne veux pas

Ce que tu ne désires pas, n’a pas d’importance, que cela parte dans l’oubli, que Veux Tu ?

La Liberté Seigneur et l’Amour Véritable… Aimer et Être Aimée…

Aimée tu l’es : D’une force d’Amour que tu n’imagines pas…

Je ne suis pas mariée en cet instant…

Point besoin de l’Être ton éternité est en Dieu…

Seigneur que Faire ?

L’ange dit : Regarde ce chemin, Je te le dis il te mènera droit là où tu désires : pour cela il te faudra croire et t’abandonner, il te faudra garder ta Foi et Être Toi…

Que désires Tu ?

L’amour seigneur, l’Amour Partagé et la Liberté…

Garde cela comme Ultime But à ton chemin et choisis la route maintenant…

Rentre à ton village ou part sur la voie que je te trace…

La lumière s’évanouit, elle se retrouve seule… Elle regarde ce chemin qui était tout à l’heure si lumineux et décide d’entrer dans cette épaisse forêt… Elle ne retournera plus à son village, c’est ainsi qu’elle l’a décidé…

L’Amour et la Joie envahisse son Coeur… Quelle aventure… Tout paraît si Fou !

Elle se rappelle les paroles de l’Ange « Garde cela comme ultime but à ton chemin… Pour cela il te faudra garder la Foi »…

Alors elle suit tous ses désirs, Quand le soleil la réchauffe, elle le suit, quand il pleut elle file naturellement vers des abris, et prends le temps de regarder l’écureuil ou l’oiseau, la fleur, passant ainsi de croisement en croisement… dans l’apaisement…

De l’autre côté regarde… Son futur époux… Au bout d’une semaine de recherche, on lui annonce « Elle est Morte, je crois bien qu’elle est Morte »… Elle ne reviendra jamais…

Il s’effondre et part chez lui demander Pardon…

Qu’avait il demandé ? Qu’avait il prié Pitchoune ?

Je ne sais pas…

« Seigneur comble moi, la Femme que j’aime est Elya, fais moi grâce de l’épouser »… Elya n’est pas la douce jeune femme partie en forêt, non, Elya est sa plus tendre amie… Les familles sont voisines, comprends tu, seulement ce mariage n’arrange pas leur cause de territoire…

Il s’en veut cet homme là… Si je n’avais pas prié cela, alors Mïhndy n’aurait pas disparue. Dieu qu’ais je fais ?

Il se rend chez Elya cette après midi là… Il avoue sa prière et dis en ces termes « Je jure de la ramener, je me promets de la retrouver, Morte ou Vive, nous nous marierons à notre Retour »…

Elya ne dit rien et le conforte dans son choix… Elle aussi prise de culpabilité et de terreur. Voici ce qu’elle avait prié au Seigneur… « Si nous nous marions contre nos parents, Seigneur, comment pourrais je en plus croiser le regard de celle à qui je prends place ? Dans ta Bonté : Aide Nous »

L’homme part… Simon ton départ n’est pas souhaité… Simon ne le veut pas, Elya non plus… Pour le village c’est pure folie…

Et tu sais le plus important Pitchoune ?

Non…

Son Coeur s’y refuse, son Âme lui hurle non, mais son remord, sa peur et sa « raison » le pousse et c’est cela qu’il écoute. C’est malheureux et incertain qu’il part seul dans la fôret…

Là où Mïnhdy trouve fruits et nourriture (noisettes et autres mets) assez simplement. Lui ne trouve rien, rate le gibier, dort sous la pluie et sue au soleil… Tout lui montre que son chemin n’est pas celui qu’il souhaite, mais il continue farouchement…

Moment de doutes dans cette solitude… Mïnhdy doute… Elle a si peur ce soir, des bruits anormaux hantent sa nuit, la pénombre est pénétrante et le peu de lumière qui lui parvient de la lune, ne lui laisse deviner que des formes terrifiantes… Sa route devient si difficile… Il arrive que la nourriture manque et que la fatigue gagne son corps et son coeur… Voilà 6 mois qu’elle marche seule, sans en voir le bout… Elle ne voit plus les oiseaux, la douceur du vent, la nourriture sur son passage… ses yeux sont aveuglés de crainte et son coeur de tristesse…

Le chemin est parfois plus complexe, il le devient toute ces fois où l’on fait face à soi-même…

Elle n’en peux plus, tombe à Terre et n’a plus la force de hurler… Ses larmes coulent et elle s’endort… En ces termes l’Ange en songe lui dit : « Fais face à tes craintes, Regarde les, aime les et remet à Dieu, elles ne seront maître de ta vie que si tu l’acceptes »…

Elle s’éveille brusquement et regarde partout autour d’elle, mais rien, rien…

Où es tu ? OU ES TU ?

Des nuits de cauchemard, elle en passe de nombreuses… Des jours de tristesse… Elle fait face à Ses Douleurs enfouies… S’en est trop, trop, elle abandonne, elle S’abandonne… Elle ne peut plus reculer, perdue et tremblante…

Tout, je te remet Tout Seigneur : Aide Moi

Il fait jour et elle s’endort…

De son côté Simon accumule les difficultés de nourriture, la colère et la culpabilité, sans journée de répit, ou si peu… Comme son Être tente de lui faire comprendre, comme Dieu l’Aime et tente de lui faire comprendre…

Mais il avance Simon Coupable par son propre Jugement d’avoir mener une jeune fille à l’égarement.

Dis moi Simon crois tu que Dieu donne ainsi Grâce en Tuant un Être qui t' »encombre » ?

Qui a dit ça ?

Il ne reculera pas… Pourtant chaque jour et chaque nuit, il a des signes de retour… Les oiseaux vont dans un sens précis, le vent souffle sur les fleurs qui se couchent vers son village…

La Belle se réveille, une brise douce lui caresse la joue… Le soleil est juste ombragé… Son regard se pose vers des mures sauvages…

Tout semble avoir pris un Instant de Paix… Ce sentiment de Paix qui parle à son Coeur : Reprend courage… Elle se rappelle l’Ange « garde bien ton But »…

L’Amour et la Liberté pense t elle en souriant…

Cela fait bientôt un an, elle a connu l’été à son départ joyeux… Tout lui indiquait au départ que cela était la bonne voie, celle qu’elle désirait : elle. Puis est venue l’Automne… les doutes, les craintes…

L’hiver et ses longues nuits de Terreur où elle ne voyait plus le soleil, pourtant présent…

Elle a traversé le printemps et remis à Dieu sa Vie… Trop épuisée, souhaitant parfois mourir…

Doucement la voici au début de l’été… Radieuse…

Et tu veux savoir le meilleur Pitchoune ?

Evidemment !

Elle comprend comment elle a passé chaque moment et Sais qu’elle peut avoir la juste chaleur du Soleil et de Doux rêves à chaque Saison... Tout cela est désormais derrière elle… Comme elle est Fière… et Heureuse… Peu importe où cela mène, elle ne pose plus de question…

Elle ressent l’Amour ce jour, elle Aime et elle s’Aime à la seconde même où ses yeux se posent sur elle-même, comme ils se posent sur le monde…

Vivre ou mourir, qu’importe aujourd’hui, elle se sent Être…

Cela fait bientôt un an et ce 28 Juillet, elle s’endort au pied du chêne… Sereine et Apaisée… L’Amour de Dieu, elle vient de s’y abandonnée, elle l’a accepté, elle a accepté d’Être tant aimée…

Une douceur sur sa main l’éveille… Ses yeux s’ouvrent dans l’infini du regard qu’ils croisent…

Les deux futurs amants se contemplent, baissant parfois les yeux, prononcant des mots souvent géné(e)s… Elle le suit et le reste leur appartient…

Il avait battit Seul cette grande demeure dans les bois, le bel inconnu, pour Être libre… Proche d’un village et suffisament éloigné à la fois… Il s’est toujours sentit comblé… Il avait dit « Je batis et Je Vis, parce que quiquonque Batis pour Vivre, ne vis Point… »

La porte ne se ferme jamais… Ils ne le peuvent pas, qu’entre le monde, parce que le monde leur appartient, qu’entre l’Amour cela ne les inquiète plus… Ils en ont compris l’Eternité… Qu’entre l’affamé, ils ont de quoi le rassasier….

Simon, Simon… Pourquoi changes tu ainsi de but mon Frère dis moi ? Pourquoi changes tu toujours d’avis ? Ce qu’il souhaite Simon plus que Tout maintenant c’est retrouver Mïnhdy… Oh il l’a retrouvé, Un an et deux mois se sont écoulés, quand épuisé et proche de la mort, il arrive à la maison du Paradis. C’est ainsi que la nomme tous ceux qui y entre…

L’Amour ne se choisit pas, il se vit…

C’est un tel bonheur de Voir Mïnhdy l’accueillir… Derrière elle, qui est cet étranger ?

Je me suis Unie à Lui devant le Ciel et la Terre, juste là tu vois.

Elle montre un coin de Terre à Ciel ouvert où coule en silence un petit ruisseau…

Vous deux ? Pas de cérémonie ?

De qui d’autres avions Désir ? C’est en Dieu que nous avons souhaité vivre Notre Amour…

Es tu Mariée ?

Je Suis Liée par mon Amour Simon… Cela signifie bien plus à mes yeux… C’est en dormant avec mon Amant que chaque jour, nous nous lions de nouveau…

Simon est trop abattu pour tenter de comprendre… Il va rester quelques semaines à dormir et manger. Une fois repu et plein de force, il repart…

Il a compris beaucoup de choses Simon…

Alors il garde son but en tête et rentre au village… Il a dis « je rentre au village ».

Est ce là son nouveau but ? Est-ce tout ce qu’il souhaite ?

Il demande à Mïnhdy de quoi prouver ses retrouvailles… Il a encore beaucoup de choses à comprendre Simon… Il prend un morceau de branches avec lequel elle fait sa coiffure…

Il repart, toujours coupable en lui… Mais cette fois plus allégé… Ca vient mon ami, ça vient doucement… Il ne fera pas de détour par le village juste à côté…

Un choix de Toi Simon, que je respecte… Un choix de Toi…

Son chemin est parcouru de compréhension, de moment doux et de moment face à lui-même…

Cette fois il a gardé son but en tête : rentrer… Il rentre plus simplement…

Voici plus de deux ans qui se sont écoulés… Les bois ont pris une proportion de terreur immense en son village…

Quand il rentre il apprend que Elya est Mariée depuis deux jours…

Il y a 4 mois, une amie lui avait suggéré d’accepter puisque son « aimé » devait Être mort lui aussi dans cette sombre forêt…

Pourtant au fond d’elle une « voix » lui criait d’attendre, que tout irait bien… Elle écoute sa Peur, sa Peur d’Être vieille fille, sans enfant, ni Mari, la « risée » du village…

Elle s’est marié, elle restera près de son époux, et bien que cela ne soit que les « règles » de son village, elle n’y dérogera pas…

Simon ne comprend plus… Prendra t il le temps de s’assoir et de Recevoir ?

Il se rend chez les parents de Mïnhdy et leur tend le petit baton, il raconte : les rires et les larmes de joies se mêlent aux regards d’incompréhension…

Fin…

Si tu ne devais retenir que trois choses Pitchoune ?

 – L’écoute

 – Garder le but, le désir premier, celui qui nous met en Joie

 – Penser à ce qu’on souhaite, non à ce qu’on ne souhaite pas…

et j’ai d’autres choses en tête

Ecrit les

 – L’instant Présent, Vivre avec Bonheur tout les Moments de grandes Paix, ils nous fortifient

 – Faire face à Soi pour Être

 – Ecouter les Signes

 – Vivre l’Amour

 – Se Savoir Digne d’Amour, quoi qu’on est fait, on l’Est tous Digne aux yeux de Dieu…

 – S’abandonner à Soi, à Dieu pour renaître…

 – Tous ces chemins par lesquels nous ne passerons pas (ce village non visité par Simon par ex), ces intuitions légères où on se dit « bof non » : on saura jamais ce que cela aurait donné… 

 – Même si tout semble Fou, si cela nous porte et nous rend heureux, alors c’est la bonne voie…

 – Avoir le courage d’affronter les autres, de donner Son avis (aux parents là par ex dès le début)

 – Remettre les anciennes « valeurs » humaines qui enferment et génère la Peur en question

 – Se parler, se dire les choses, ptet qu’en face pense à peu près pareil, à pas oser, cela donne quoi ?

 – Parfois on se trompe, pris dans nos regrets/craintes, dans l’interprétation des signes (feuilles, vent du tout début etc…)

 – Prendre le temps de demander à comprendre pourquoi, et savoir s’ouvrir pour Recevoir la réponse au bon moment…

 – Couper avec les anciennes Peurs ou Vies ou… (Départ de Minhdy)

 – Ne pas craindre de faire du mal aux autres quand on fait une chose qui nous rend Heureuse ou heureux (même si c’est un départ ou autre)… Parce que c’est ptet en se voilant la Vérité que cela chamboule Tout…

Etc….

Bien, Nombre de Messages sont glissés Pitchoune, tu en as compris beaucoup.

Et si tu ne devais en Retenir qu’Un, un et unique Message…

L’écoute…

Parfait Pitchoune : L’Ecoute.

Être à l’écoute de Soi, de ses Sensations de Douceurs, à l’écoute des émotions : Ce qui rends heureux est autant de guidance… Être à l’écoute de Dieu à chaque instant et « surtout » après une demande/prière…

L’ECOUTE Profonde et Sincère Te Mène à Ce Que Tu Es…

Ecoute…

Avec Amour

Christ

Messagère : Pitchoune

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

    qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *