Le corps et les émotions

 

 

 

Nous vivons tous, dans notre Vie, depuis bébé, des expériences difficiles, qui marquent notre existence. Cependant, ce n’est pas la situation qui est la plus importante mais les émotions qui en découlent.

 

 

 

“Il y a, chez l’enfant qui naît,
un impact de l’inconscient de ses parents
sur celui de l’embryon au moment de sa conception,
ou qui marque le foetus au cours de sa gestation.”
Françoise Dolto

 

 

A notre naissance, nous pensons naître vierge d’émotions. Or ce n’est pas tout à fait le cas.

Nous traînons des valises qui ne nous appartiennent pas.

Tout d’abord, n’oublions pas le projet sens ou projet de nais-sens.

Le projet sens est la projection inconsciente des émotions des parents vers leur enfant. Je le répète, mais ce sont les émotions qui sont les plus importantes et non la situation.

 

le projet sens démarre 18 mois avant la naissance de l’enfant et continue jusqu’à ces 9 mois.

 

“Marcher vers son identité,
c’est prendre conscience de ses racines
pour être bien dans ses branches.”
Maureen Boigen

 

 

Ensuite, la psychogénéalogie.

La psychogénéalogie permet de découvrir les traumatismes transmises de génération en génération.

Certaines émotions qui n’ont pas été libérées suite à un événement difficile chez nos ancêtres, peuvent se répercuter chez nous et donc nous faire vivre des situations compliquées.

 

La psychogénéalogie apporte donc un sens aux échecs, aide à mieux comprendre ses racines et redonne un sens à notre vie.

 

 

Et enfin, les vies antérieures.

Les leçons non apprise venant de nos vies antérieures peuvent être transféré dans notre Vie actuelle. Certaines expériences traumatiques seront à résoudre. Des événements négatifs marquantes (mort violente ou soudaine, viol…) restent en suspens tant qu’ils ne seront pas résolus. Par conséquent, des émotions et sentiments négatifs réapparaîtront dans cette vie-ci qui seront réglés. Tout est énergie, tout comme les émotions. Et ce sont encore ces dernières qu’il faut libérer, accepter, pour ne plus attirer les situations indésirables.

 

 

Dès notre petite enfance, nous vivons des épreuves difficiles. Le soucis est que les émotions qui font surfaces, nous les enfuyons en nous en pensant que nous ne souffrirons plus. Sauf que nous remplissons le vase (représentant le corps) et ça n’aide pas du tout notre corps. Quand se vase se remplit, il déborde. Et que se passe-t-il quand un corps n’en peut plus ? Des maladies apparaissent.

 

Le travail sur soi est très important.

 

Apprendre à ne plus remplir ce vase,
au contraire, le vider pour ne plus le remplir.

 

 

Amour, Paix et Lumière

Sandrine Leboeuf

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site : lamourdesoi-boutique.com

 

 

Le corps et les émotions

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *