Deuils non fait

 

Suite à un décès, certains vivants n’arrivent pas à faire leur deuil et ça reste en mémoire dans un des corps éthériques mais également dans le corps physique. Toutes émotions non libérées s’impriment.

Il est important de les repérer pour voir s’il y a un impact sur les descendants. Il faut « le refaire vivre » dans sa famille.

Toutes ses personnes qui décèdent brutalement ou non, leurs âmes « restent bloquer » entre les 2 mondes. Selon leur croyance sur terre avant leur décès, soit ils sont directement dans la lumière (qui est autour et en nous), soit ils se créent leur monde dans la lumière. Une fois près, ils quittent leur monde et se retrouve dans cette lumière qui a toujours été là.

Vous devez donc vous libérer de toutes ces émotions qui vous empêchent d’avancer.

Je vais déjà parler des décès par rapport à mon expérience.

– Décès par suicide

– Enfants pas nés

– Enfants morts nés

– Décès des enfants de bas âges

– Décès de la mère en couche

– Décès du père

– Décès pendant la guerre

 

Nous allons voir les conséquences que ça peut faire sur les descendants.

 

– Etats d’âme :

Les descendants peuvent être attiré par :

* La Tristesse

* La Mélancolie

* Envies suicidaires

* Rester enfermer sans vouloir sortir

* Aime rester dans l’obscurité

* Certaines maladies mentales

* Aime les ambiances morbides

* Gothique

 

– Lieux de résidence :

Les descendants inconsciemment veulent garder avec eux l’âme du décédé.

* Habiter en face du cimetière

* Avoir des vues sur les tombes

* L’adresse qui évoque la mort

 

– Métiers :

Ce sont des métiers de réparation.

Tous les métiers qui ont un lien avec l’air et la montagne, comme aviateur, sports à risque.

Tous les métiers qui ont un lien avec la santé et l’urgence, comme médecins légiste, équipes réanimation, anesthésistes, ambulanciers, pompiers, secouristes, et toutes les professions de sauveteurs.

Tous les métiers en lien avec la mobilité, voir masseurs, kiné, ostéopathes, chiropracteurs, éducateurs, travail avec les handicapés physiques.

Bien sur, les métiers en lien avec les funérailles, pompes funèbres, gardiens de cimetière, curés, embaumeurs, thanatopracteurs.

Puis enfin les métiers en lien avec l’éducation.

 

– Prénoms :

Des prénoms peuvent être répété, c’est à dire qu’un parent donne le prénom d’un ancêtre décédé (conscient ou inconscient).

Il peut y avoir aussi des répétitions de dates de naissance ou de décès avec un des ancêtres.

Agnès (anagramme d’ange), Jean (ange à l’envers), Ange, Angélique, Angèle, Céleste, Célestin, Stella (l’étoile), Raphaël (l’archange), Gabriel, Michaël, Christine, Christian, Marie-Joseph, Marie-Christine, Christelle. Ce sont des prénoms en relation avec les anges et les célestes.

Les prénoms avec 2 l, on dit que les Anges ont des ailes.

Sylvie, Viviane, Vivien, Vivian, Vital, Yves, Zoé (étymologie : vie en grec), René (né 2 fois). Ce sont des prénoms écrit avec vi, en relation avec la vie.

Morgane, Maurice, Amaury. Les prénoms dont il y a le son « mor ».

Gilles (il gît), Gisèle (elle gît), Estelle (la stèle). Prénoms en relation avec gisant.

Florance, Laurent, Laurence, Sandrine, Sandra, Romain. Les prénoms en relation avec l’eau et le feu.

Robert (robe erre), prénoms en relation avec les fantômes.

Thomas (étymologie : jumeau), Tom, ces prénoms ont un lien avec la mémoire de jumeau mort.

 

– Effets personnels :

Il peut y avoir également des indices concernant un deuil non fait, comme conserver des effets de la personne décédée, ou une chambre qui est restée telle qu’elle était au moment du décès, photos toujours apparente, ou encore le proche parle du défunt comme si il était encore en vie.

 

– Maladies :

Déjà en 1er c’est la peur de mourir.

Cette peur apparait soit par des problèmes avec l’appareil respiratoie, comme le cancer des poumons, bronchite, asthme, allergie à la poussière.

Mais il peut y avoir aussi un lien avec les maladies de peaux. Par exemple, l’eczéma (séparation et donc manque du toucher, du contact), psoriasis (double séparation), dermites, démangeaisons.

 

 

Source :

– Le grand livre de la psychogénéalogie de Paola Del Castilo

– Et par rapport à mon vécu

 

Sandrine Leboeuf

 

Deuil non fait

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *